2017, l'année où les poupées siliconées deviendront intelligentes

Source : Logo zdnet

 

Technologie : C'est un jeu réservé aux adultes que l'Intelligence Artificielle et la robotisation pourraient rapidement remodeler. RealDoll, leader du marché, assure que ses modèles seront à même de comprendre ce que vous dites dès l'an prochain.

 

Des véhicules, des smartphones ou encore des réfrigérateurs ; l'Intelligence Artificielle s'immisce dans des produits et des secteurs de plus en plus divers. Il en est un auquel vous n'auriez peut être pas pensé. C'est celui des poupées de silicones utilisées à des fins de jouets sexuels. Des poupées grandeur nature, réalisées sur la base de squelettes en PVC et de chair en silicone, et dont la société RealDoll (NSFW) est devenue depuis 1997 un acteur des plus importants.

 

Exemple de modèle vendu par RealDoll. (Source : RealDoll)

"Nous construisons un système d'Intelligence Artificielle qui doit être relié soit à une poupée robotique ou expérimenté dans un environnement VR" assure Matt McMullen, le PDG de RealDoll, dans le cadre d'une session de question réponse organisé par Reddit. "Je pense que cela va permettre des options qui n'existaient pas jusqu'à présent, ce qui pour certains (des utilisateurs) peut représenter un bonheur qu'ils n'auraient jamais pu obtenir jusqu'alors".

Une IA "amusante et intéressante"

Dans ce contexte, à quoi peut donc bien servir une Intelligence Artificielle ? "Nous concevons l'IA pour qu'elle soit amusante et intéressante, plus que pour qu'elle ne vous trompe en se faisant passer pour une personne" explique Matt McMullen. L'objectif ultime, selon le patron de RealDoll, serait néanmoins de simuler le sentiment "d'aimer". Il mentionne que le concurrent le plus direct de ses produits reste aujourd'hui "la femme".

Dans le détail, la conversation et la faculté d'apprentissage sont au programme des premières fonctionnalités promises par RealDoll. Le patron de la société assure que son produit devrait être disponible dans les 6 mois qui viennent, ce qui sous entend que la société met un dernier coup de vis à la première version de son IA.

La robotique est un des autres angles de recherche de la société. Son dirigeant explique travailler sur des mannequins robotisés qui puissent se déplacer par eux-même. Il espère proposer une poupée avec une tête robotisée dès la fin 2017.

Les poupées RealDolls sont déjà les produits les plus chers de ce marché de niche. Chaque modèle exige 80 heures de travail manuel, et l'entreprise livre 300 à 400 unités par an, d'un montant de 5 500 à 10 000 euros. Nulle doute que l'intégration de l'IA ne saurait que faire monter encore le prix de ces modèles.

Les assistants vocaux ne sont pas en reste. Des sextoys manipulés à distance via Siri, Alexa ou encore Cortana arrivent désormais sur le marché mentionne le site Mirror.co.uk. Là aussi, le bouton d'arrêt d'urgence concocté par Google pour prévenir les dérives de l'IA pourrait être utile.

 

Page d'accueil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !