USB-C se confirme

 

USB-C : un grand ménage bienvenu

 

Source : Logo zdnet

 

 

Le standard USB-C est encore loin d'être généralisé, il profite pourtant aujourd'hui d'une nouvelle certification majeure proposée ce mercredi par l’USB Implementers Forum. Il s'agit d'ailleurs presque d'une remise à zéro pour cette nouvelle connectique censée remplacer sur nos PC et nos smartphones la précédente génération USB. 

Car il y avait péril en la demeure. Lancés il y a un an, les premiers câbles USB type-C se sont multipliés mais visiblement de manière un peu anarchique. Tellement anarchique que nombre d'entre eux peuvent endommager voire définitivement paralyser les machines qui y sont connectées. On doit cette découverte à Benson Leung, un ingénieur de Google qui s'est "amusé" depuis des mois à en tester des dizaines, achetés sur Amazon.

Résultat des courses : une proportion bien trop importante de câbles défectueux, non respectueux des premiers critères établis et donc dangereux. Un travail de fourmi qui a permis à Amazon d'établir une liste noire de produits qu'il ne vendra plus.

Et d'expliquer qu'il arrêtera de distribuer "Tous les câbles ou adaptateurs USB Type-C qui ne respectent pas les spécifications du standard USB Implementers Forum Inc". "C’est une très bonne nouvelle, mais nous devons tous continuer à faire attention et à mettre en avant les mauvais produits que nous trouvons sur Amazon ou sur d’autres boutiques lorsque nous en trouvons", a commenté l'ingénieur héroïque.

Liste noire insuffisante 

Suffisant pour faire le ménage ? On peut en douter : vu l'importance de ce standard dans la grande consommation, une simple liste noire risque d'être insuffisante pour guider et alerter les clients. Le forum USB vient donc de décider d'aller plus loin en proposant une nouvelle spécification ouvrant la voie à un système d’authentification des câbles. Histoire de filtrer les mauvais élèves.

Il s'agira donc d'intégrer une puce rassemblant un certain nombre de données liées au câble en question : le constructeur, le modèle, le type de câble, etc. Ces données sont transférées à la machine avant que celle-ci établisse une connexion à travers le câble USB-C et permettent ainsi à celle-ci de vérifier que le câble répond bien aux spécifications édictées par l’USB-IF.

Un câble ne disposant pas de ces certifications et n’ayant donc pas été approuvé par l’USB-IF sera inopérant sur la machine. L'approche n'empêchera pas les fabricants exotiques de distribuer des câbles dangereux mais au moins, il ne fonctionneront pas sur les machines associées car cette authentification du câble intervient avant toute connexion entre le câble et la machine, et ce même si celle-ci n’est utilisée que pour charger une batterie sans aucun échange de donnée.

Pour aller plus loin, un logo de certification sera apposé sur les câbles répondant à cette spécification. Bref, l’USB Implementers Forum entend faire le ménage avant que l'USB-C ne devienne le standard mondial qu'il prétend être.

 

Page d'accueil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !